Paris 20ème : Résidence sociale

Paris 20 Radicale transformation d'un foyer laissé en déshérence

Programme

Restructuration-réhabilitation d’un foyer et sa transformation en résidence sociale de 232 logements

Intentions

Longtemps relégués aux franges de la ville, dans les sites déshérités, logés dans des bâtiments effacés à force d’indigence et de manque d’entretien, les invisibles – travailleurs immigrés, grands, voire très grands exclus, personnes âgées, handicapés – transforment le paysage urbain. Impulsés par la volonté municipale de lutter contre des conditions de vie dégradantes, de nombreux projets de constructions neuves ou de restructurations sont engagés. L’agence Daufresne, Le Garrec et Associés travaille à rendre visible l’habitat de ceux que l’on ne voulait pas voir, met en scène leur présence et l’enrichissement que leur aventure inscrit dans le corps de la ville.
Le foyer des Mûriers était l’exemple même d’un bâtiment laissé en déshérence, imposant des conditions de vie dégradées et renvoyant vers la ville une image négative de ses occupants. Le travail de transformation renverse totalement la situation. La restructuration des espaces intérieurs recrée les conditions d’un habitat digne. Le bâtiment devient un long vaisseau plein de contrastes colorés, qui se détache librement sur la pente de la rue, couronné d’une colonnade serrée de panneaux de bois, zébré par les horizontales des fenêtres en longueur et leurs ponctuations de panneaux bakélisés. Ces panneaux sont le support d’une intervention du peintre Abdoulaye Konate qui autour du thème la danse inscrit la silhouette de ses « géants » à l’échelle de la façade, mettant en scène la figure humaine, la figure africaine, aux dimensions de la ville.

La danse est un facteur culturel de développement de l’homme en Afrique. Elle participe beaucoup à la formation, à l’éducation mais aussi à la cohésion sociale. Le choix du textile réalisé par les teintures du Mali est motivé par la richesse de création des motifs inspirés par la tradition et l’actualité.
KONATE ABDOULAYE